top of page

La Prévention

Aujourd'hui, travailler en prévention représente un enjeu de société. L' augmentation importante du nombre des seigneurs avec les problématique qui l'accompagne (perte d'autonomie, troubles divers) ainsi que la hausse inquiétante des maladies neuro-dégénératives, des cancers, du diabète, des maladies cardio-vasculaire , nécessitent des réponses efficaces.

IMG_2977.JPG

Le bien être à l'age mûr se prépare avant. 

La médecine chinoise, sensibilise très tôt au sujet de la prévention.  En effet,  dans cette pratique on ne traite pas la maladie mais bien l’individu. La tradition chinoise a des millénaires d’expérience dans les pratiques du YangSheng (pratiques qui soutiennent le principe vital) dont nous avons hérité une bonne partie en acupuncture. Cet héritage accompagné du grand avantage de la médecine chinoise qui est la capacité à déceler des déséquilibres avant que ces derniers ne deviennent lésionnels (moment où ils sont dépistés par la médecine conventionnelle via des prises de sang par exemple)  constituent un atout dans un travail de prévention primaire. 

 

Ces pratiques mettent l'accent sur l'importance du travail corporel, sur une hygiène de vie correcte, une alimentation adaptée au terrain de la personne et le suivi régulier en énergétique chinoise pour prévenir ou corriger rapidement des déséquilibre avant qu'il ne s'installent de manière chronique. 

Le suivi à but de prévention peut varier en fonction des techniques utilisés, des périodes de l'année, du type de méridiens sur lesquels on travaille ou encore de l'état de fatigue du consultant.

 

D'une manière générale, on préconise une séance par mois, ou tout au moins, une séance au moment du changement de saison.

bottom of page